Accueil > Lexique juridique > Filiation artificielle
< retour

Filiation artificielle

Certaines personnes peuvent rencontrer des difficultés à procréer ou envisager un autre type de filiation dans leur projet personnel.
Elles peuvent alors avoir recours à la filiation artificielle.
 
Il en existe deux types :
 
- La procréation médicalement assistée qui s’est particulièrement développée ces dernières années en raison des progrès de la médecine dans le traitement de l’infertilité. La procréation médicalement assistée regroupe les « pratiques cliniques et biologiques permettant la conception in vitro, la conservation des gamètes, des tissus germinaux et des embryons, le transfert d'embryons et l'insémination artificielle » (article L.2141-1 du Code de la santé publique).
 
Cette assistance peut avoir deux types d’objet : remédier à l’infertilité d’un couple qui a été médicalement diagnostiquée, ou éviter la transmission à un enfant d’une maladie d’une particulière gravité (issue de la loi du 6 août 2004).
 
- L’adoption (voir nos pages spécifiques : « adoption », « adoption simple » et « adoption plénière ».