Accueil > Lexique juridique > Affection iatrogène
< retour

Affection iatrogène

Les affections iatrogènes font partie des accidents médicaux désignés aussi sous le terme d’aléas thérapeutiques.
 
L’affection iatrogène désigne les effets indésirables occasionnés par la prise d’un traitement médical.
 
Un médicament peut avoir été prescrit par un médecin ou délivré par un pharmacien dans le but d’améliorer l’état de santé du patient et ne pas avoir l’effet désiré.
 
Qu’il s’agisse de l’apparition d’une maladie ou d’effets secondaires sur l’état général de la victime, si ces répercussions sont en liens directs avec la prise du traitement, c’est une affection iatrogène.
 
La loi KOUCHNER du 04 mars 2002 prévoit une indemnisation des victimes d’affections iatrogènes survenues postérieurement au 04 septembre 2001 à condition de remplir certaines conditions/critères de gravité.
 
Des instances spécifiques, la Commissions Régionales de Conciliation et d'Indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (CRCI) et l’Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux, des Affections Iatrogènes et des Infections Nosocomiales (ONIAM) ont été mis en place afin de faciliter la reconnaissance de cette affection médicale et les recours à effectuer.