Accueil > Lexique juridique > Tierce personne (Poste de préjudice)
< retour

Tierce personne (Poste de préjudice)

Ce poste de préjudice vise à indemniser le besoin de la victime, du fait de son handicap, d’être assistée de manière définitive par une tierce-personne.
 
Il s’agit donc d’indemniser l’aide humaine dont a besoin la victime en raison de la perte ou de la diminution de sa fonctionnalité due à l’évènement traumatique.
 
C’est le rapport d’expertise qui doit déterminer avec précision la nature du besoin (aide au ménage, aux courses, aux actes de la vie courante, surveillance nocturne, etc.), sa fréquence ainsi que la qualité de la tierce personne (qui peut être un professionnel spécialisé : infirmière, kinésithérapeute, etc.).
 
L’aide humaine peut également être apportée par les proches de la victime, même à titre gratuit, sans que cela n’ait d’incidence sur le principe ou le montant de l’indemnisation de ce poste de préjudice.
 
Ce poste de préjudice implique souvent des enjeux financiers très importants qui nécessitent d’être extrêmement vigilant lorsqu’il est déterminé dans le cadre de l’expertise médicale.
 
L’assistance de la victime par un médecin-conseil et par un avocat coutumier de la réparation du préjudice corporel pendant le processus indemnitaire s’avère souvent primordial.
 
Pour mémoire, l’assistance d’une tierce personne pendant la période antérieure à la consolidation est indemnisée au titre du poste de préjudice « Frais divers ».
 
Pour plus de précisions, veuillez consulter notre page spécifique « Postes de préjudice »