Accueil > Lexique juridique > Préjudice esthétique temporaire (Poste de préjudice)
< retour

Préjudice esthétique temporaire (Poste de préjudice)

Le préjudice esthétique temporaire constitue un poste de préjudice qui vise à indemniser l'ensemble des disgrâces dynamiques et statiques imputables à l'accident avant que l’état de santé de la victime ne soit consolidé.

Si par nature, le préjudice esthétique est un préjudice permanent, il est des situations où, pendant la période traumatique, la victime subit, une altération de son apparence physique, certes temporaire, mais aux conséquences personnelles très préjudiciables (Par exemple, la nécessité de se présenter dans un état physique altéré au regard des tiers).
 
Même si ces disgrâces apparentes peuvent se réduire ou disparaitre au fil du temps, elles doivent indiscutablement faire l’objet d’une évaluation et d’une indemnisation.
 
Ce poste de préjudice est très important notamment (mais pas seulement) pour les grands brûlés, les traumatisés de la face, les enfants pour lesquels on est obligé de différer les interventions de chirurgie esthétique.
 
Les photographies réalisées peu de temps après l’évènement traumatique, le rapport d’expertise, la durée durant laquelle ce préjudice a été subi mais également l’âge de l’enfant sont autant de critères à prendre en considération pour l’évaluation de ce poste de préjudice.
 
Pour plus de précisions, veuillez consulter notre page spécifique « Postes de préjudice »