Accueil > Lexique juridique > Handicap
< retour

Handicap

Usuellement, le terme « handicap » désigne l'incapacité totale ou partielle d'une personne à vivre et à agir dans son environnement en raison d’une ou plusieurs déficience(s) physique(s), mentale(s), ou sensorielle(s).
 
Pour la personne qui le subit, le handicap se traduit dans la majorité des cas par des difficultés de compréhension, d'expression ou de mobilité.
 
La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » a confirmé et a officialisé la dimension sociale et environnementale du handicap en lui donnant une définition juridique.
 
Cette définition juridique du handicap est aujourd’hui codifiée à l’article L 114 du Code de l’action sociale et des familles :
 
« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant ».
 
Dans son édition 2011 de l’économie française, l’INSEE a consacré un chapitre à la population handicapée (vous pourrez le trouver ici).
 
Cette étude démontre qu’ « en 2007, d'après une enquête complémentaire à l'enquête emploi, 1,8 million de personnes de 15 à 64 ans, vivant à domicile, ont une reconnaissance administrative du handicap qui leur permet de bénéficier de la loi sur l'obligation d'emploi de travailleur handicapé. En ajoutant les personnes qui déclarent avoir un problème de santé depuis au moins six mois et rencontrer des difficultés importantes dans leur activité quotidienne ou avoir eu un accident du travail dans l'année comme définition beaucoup plus large de la population handicapée, ce nombre s'élève à 9,6 millions de personnes ».