Accueil > Lexique juridique > Fonds de Garantie des victimes des actes de Terrorisme et d’autres Infractions (FGTI)
< retour

Fonds de Garantie des victimes des actes de Terrorisme et d’autres Infractions (FGTI)

Créé en 1986 pour indemniser les victimes de terrorisme, le FGTI a vu ses missions étendues, en 1990, à l’indemnisation des victimes d’infractions de droit commun et, en 2008, à l’aide au recouvrement des dommages et intérêts obtenus par une décision de justice (SARVI).
 
Aujourd’hui, le Fonds de Garantie des victimes des actes de Terrorisme et d’autres Infractions (FGTI) indemnise les victimes d’actes de terrorisme, d’infractions pénales (dispositif SARVI) et les propriétaires de véhicules incendiés sous certaines conditions.
 
Alimenté par les contributions des assurés, le FGTI est géré par le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO).