Accueil > Lexique juridique > Dire
< retour

Dire

Dans le cadre de l’expertise médicale, une fois la réunion d’expertise effectuée, l’expert judiciaire désigné par le juge adresse aux parties (dans l’immense majorité des cas) un pré-rapport d’expertise (document provisoire) au sein duquel il fait connaître, de manière plus ou moins synthétique, le résultat de ses opérations et le contenu (provisoire) de ses conclusions.
 
Ce pré-rapport d’expertise est destiné à provoquer les observations des parties à partir desquelles l'expert établira un rapport définitif.
 
Le « dire » est le document adressé par l’avocat ou le médecin conseil d’une partie, qui contient ces observations, remarques écrites, formulées par les parties à l'instance, auprès de l’expert.
 
Les dires sont « contradictoires » ce qui signifie qu’ils doivent être adressés concomitamment à l’expert et à l’ensemble des parties au procès afin que ces dernières puissent en prendre connaissance et, le cas échéant, y répondre.
 
L’article 276 du Code de procédure civile précise que « l'expert doit prendre en considération les observations ou réclamations des parties, et, lorsqu'elles sont écrites, les joindre à son avis si les parties le demandent ».
 
L’expert a l’obligation de répondre aux dires qui lui sont présentés.
 
Les dires sont ainsi annexés au rapport d'expertise déposé par l'expert à la fin de sa mission et l’expert, toujours selon l’article 276 du Code de procédure civile, « doit faire mention, dans son avis, de la suite qu’il aura donné aux observations ou réclamations présentées ».