Accueil > Lexique juridique > Certificat médical initial
< retour

Certificat médical initial

Le certificat médical initial (CMI) constitue le premier écrit à caractère médico-légal dont dispose une victime d'un dommage corporel et qui est établi par le médecin lors du premier examen.
 
Il doit être effectué rapidement après l'agression ou l’accident, le jour même ou les jours suivants.
 
Outre la description précise et détaillée de toutes les lésions constatées, il doit également préciser s'il y a, du fait des lésions, une incapacité totale de travail (ITT) et dans ce cas d'en préciser la durée (car c’est notamment de cette durée que va dépendre la hiérarchie de la procédure judiciaire).
 
Le certificat médical initial a une importance capitale dans toutes les procédures d’indemnisation du préjudice corporel et doit donc être le plus précis et le plus complet possible s’agissant de la description des lésions de la victime.
 
En cas d’omission ou d’imprécision, il peut être complété par le médecin. Il ne faut donc pas hésiter à lui signaler les éventuels oublis ou carences rédactionnelles qu’il comporte.

Le certificat médical initial est notamment systématiquement demandé par les compagnies d’assurances (qui vont notamment le prendre en considération pour chiffrer la première indemnisation provisionnelle allouée à la victime) mais également lors des expertises amiables ou judiciaires.